Courge de Siam, miam miam !
Cucurbitacée

Courge de Siam, miam miam !

Résumé

La courge de Siam est une belle surprise pour ceux qui s’y intéressent. Elle est souvent méconnue et pourtant, elle est une excellente compagne de nos assiettes. On vous dit pourquoi.

La courge Siam est la nouvelle friandise d’été par excellence. Contrairement aux courges classiques, elle a une texture molle et coulante qui est à la fois facile à cuisiner (pas de peau à enlever) et conviviale. Elle constitue un excellent complément aux salades, et même aux sandwichs !

Elle porte plusieurs noms : Chilacayote, melon de Malabar, courge à feuilles de figuier, shark fin squash.

La petite histoire de la courge de Siam

Et une fois de plus, ce légume comme son nom ne l’indique pas, est originaire du Mexique. Aussi, c’est l’une des courges les plus populaires en Thaïlande, le nouveau nom du Siam depuis 1939. Dans un lointaine passé, elle a été mise en culture dans d’autres pays, hors Asie, grâce aux graines apportées par Christophe Colomb. Comme beaucoup d’autres légumes en fait !

Quand se plante-t-elle ?

Le meilleur moment pour transplanter vos semis de courge d Siam est vers avril-mai selon la localisation et le climat. Assurez-vous que le sol soit bon et souple. Pincez les fleurs si vous voulez que le développement de vos courges soit bon. Paillez le pied pour garder l’humidité et veillez à ne pas arroser les feuilles, mais le sol. Les spécialistes disent que la courge de Siam aimé à se développer auprès des haricots ou des choux. Les mêmes disent que pour qu’il y ait des fruits, il faut des fleurs afin de polliniser. Quelques jolies fleurs à proximité et le tour est joué ! Il faut attendre septembre pour les premières récoltes. On regarde le pédoncule et s’il devient couleur liège, c’est que c’est le moment.

Les bienfaits de la courge de Siam

Découvrez tous les bienfaits des courges pour la santé ! Saviez-vous que ce légume contient de nombreux minéraux et oligo-éléments : calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, zinc ? Ces apports sont très utiles pour stimuler les défenses de l’organisme. Ils limitent les risques de carences, notamment en fer. En plus, 100 g de courge apportent environ 40 % des valeurs nutritionnelles recommandées en vitamine A. Cette dernière est essentielle à la peau et à la vision, mais pas seulement. Elle contribue également au bon fonctionnement du système immunitaire, ce qui est important en automne/hiver, pour lutter contre les virus.
Faciles à digérer, elles régalent le palais et apportent des nutriments essentiels.

Comment consommer la courge de Siam ?

La chair blanche, une fois cuite, prend la consistance de nouilles, un peu comme la courge spaghetti : un goût neutre qui prend les saveurs de ses accompagnements. Elle est couramment utilisée dans les recettes thaïlandaises, mais vous pouvez vraiment l’utiliser dans toutes les recettes demandant de la chaise blanche cuite de courge et elle ajoute une texture délicieuse. Elle a aussi un goût excellent lorsqu’elle est cuite à la vapeur. Les Thaïlandais la mangent avec de la sauce de poisson et un peu de lait concentré.

La recette de BioToutCourt

Parfois, il faut se creuser la tête pour ne pas vous proposer des recettes qui se ressemblent. Après investigations et quelques tests en cuisine, nous vous proposons une recette originale à laquelle on ne s’attend pas. En effet, cuisiner une courge de Siam en version sucrée, il faut oser !

La confiture de courge de Siam dit, confiture de cheveux d’anges

La courge de Siam a une chair plus ferme que la courge spaghetti que l’on trouve couramment sur les marchés et leurs filaments sont plus consistants et plus fins. Pour cette recette, la courge spaghetti n’est pas indiquée : sa chair est trop fade et ses filaments sont trop épais.

Choisir une belle courge – le sucre non raffiné (la moitié du poids de la chair) – Jus d’une orange – vanille – cannelle – pectine

Pour cuire, préférez la vapeur quitte à découper la courge en deux. Sinon, il y a le four mais attention aux risques de brûlure.
Prélevez la chair une fois cuite avec une cuillère à soupe. Placez -a dans une large casserole, ajoutez le sucre. Si vous ajoutez du sucre gélifiant, c’est plus facile. Mais il est possible d’ajouter de la pectine naturelle bio à un sucre moins raffiné.
Ajoutez le jus, la cannelle et les graines de vanille.
Faites cuire à feu vif afin d’arriver à la température de 100 dg. Faites de test de l’assiette et si c’est bon, remplissez vos pots. Retournez-les et laissez refroidir.
N’essayez pas de goûter dès le lendemain, mais conservez les pots à l’abri de la chaleur quelques semaines. La confiture n’en sera que meilleure.

En conclusion

La courge de Siam est comestible comme nous venons de le voir. Malgré tout, lorsque l’on s’intéresse aux courges, on a envie de tout essayer. Mais il existe en fait différentes variétés qui varient en termes de goût, de texture et d’apparence. La courge de Siam est l’une d’entre elles. Pourtant, certaines courges font de belles décorations dans la cuisine ou la salle à manger, mais ne se consomment pas. Ouvrez l’œil et renseignez-vous et commandez sur BioToutCourt au plus près de chez vous.

Partager :FacebookTwitter

Instagram

Error validating access token: The session has been invalidated because the user changed their password or Facebook has changed the session for security reasons.