Drive fermier, vente à la ferme à plusieurs
circuit court

Drive fermier, vente à la ferme à plusieurs

Résumé

Le drive fermier est le dernier circuit court à la mode. L’idée est de vendre à plusieurs producteurs dont les métiers et productions sont complémentaires.

Drive fermier, une alternative ou un complément de votre vente à la ferme.

Vous êtes rompu à la vente à la ferme sur votre exploitation. Mais, il se peut que vous n’ayez pas franchi le pas, car votre ferme est trop éloignée du trafic ou d’une ville. Alors, il y a une solution pour vous, le drive fermier.

Il s’agit d’une organisation qui permet de réunir plusieurs producteurs et artisans en un même endroit. Les clients peuvent acheter directement des produits frais.
Le grand intérêt est un plus large assortiment. Et comme dit l’adage, ensemble, on va plus loin.
Les frais sont en partage entre les producteurs et la présence de chacun n’est pas indispensable en même temps. Au final, c’est une sorte de circuit court made in producteurs.

Le lieu du drive fermier

Un drive Fermier doit se situer dans un endroit pertinent, à proximité de la zone de consommation. Un accès facile à la route fait que la boutique sera visible, facile à trouver et à atteindre.
Face aux monstres de la grande distribution, vous devez rendre le lieu sympathique. Il doit sentir la sincérité et la confiance. Votre carte à jouer est là.
Il est important que le lieu dispose d’emplacements de parking, car tous ne viendront pas à pied surtout s’ils souhaitent remplir leur coffre.
Idéalement, si vous devez investir dans de la communication, un joli panneau sur le fronton est presque indispensable.

La diversification des produits

Simple à deviner, le drive fermier offre d’emblée un large choix de produits. Plus il y a de producteurs et d’artisans et plus cela intéresse les consommateurs. Pratique d’aller à un seul endroit et de remplir son panier bio !
En revanche, plus il y a de producteurs et plus l’organisation doit être sans faille. Attention aux petits malins qui comme le coucou se « tape l’incruste », bénéficient des largeurs des autres. En bref, le fonctionnement doit être clair en drive fermier, sous peine de susciter l’anarchie.

Les horaires en drive fermier

Les consommateurs sont des enfants gâtés. Très habitués aux plages horaires bien larges, ils ne vous pardonnent pas d’être ouverts une fois par semaine pendant deux heures. L’intérêt du drive fermier, c’est que vous serez assez nombreux pour vous organiser en roulement. La tenue d’un planning rigoureux où les producteurs s’engagent à être présents est indispensable.
Rien ne vous empêche dans la phase amont de votre installation de faire un sondage auprès de vos contacts afin d’identifier leurs envies. Vous serez ainsi certain de répondre au plus grand nombre.

Les prix en drive fermier

Afin d’établir un prix convenable et pour lequel le consommateur va trouver cela attractif. Il faut faire une petite étude de marché. A produit égal, fabriqué dans les mêmes conditions, entre le prix chez un revendeur indépendant et la grandeur distribution, il y a un grand écart. Vous devez faire votre place.
Souvent, les producteurs qui vendent en magasin spécialisés bio acceptent de baisser leur marge. Ensuite, quand ils pratiquent la vente à la ferme, il reste au même prix pour le client. C’est un mauvais calcul, car les frais ne sont pas les mêmes et les clients, s’il a le choix, ira dans un magasin avec un plus large panel de produits.
En fait, un prix producteur, cela veut dire quelque chose. Il ne s’agit pas de refaire une santé au détriment du client. Certains drive fermier ne l’ont pas encore compris.

Les réseaux sociaux et Internet

A plusieurs, cela vaut la peine d’être visibles et de créer une page. L’important est de signaler le lieu pour que les internautes vous voient lorsqu’ils tapent votre ville.
En revanche, n’investissez pas trop de temps, car pour être visible sur la toile, le seul mot d’ordre est de payer ! Hélas, c’est ainsi. Si vous voulez devenir influenceur, le ticket d’entrée est très coûteux. Sans cela, votre drive fermier ne sera jamais visible pour la plupart. Au mieux, vous fidéliserez un groupe de consommateurs qui vous connaissent déjà.
Pour le site internet, n’investissez pas directement, mais utilisez les services de ceux dont c’est le métier. Chez BioToutCourt, on vous offre un outil clé en main qui vous permet de créer votre compte de producteur pour votre vente à la ferme ou en points relais. Mieux encore, vous pouvez créer un circuit court comme un drive fermier en invitant plusieurs producteurs à rejoindre le groupe. C’est largement suffisant pour gérer les pré-commandes. Le fil d’actualité sur la page vous permet de communiquer régulièrement sur l’arrivée de nouveaux produits ou livraisons.
En parallèle, inscrivez-vous sur Frais et Local, mais vous serez dilué avec des agriculteurs en conventionnel.

En conclusion

Alors, pour un drive fermier efficace, la meilleure chose à faire est de s’associer à des producteurs qui ont des lignes de produits complémentaires aux vôtres. Idéalement, si vous avez le label AB, mieux vaut rester entre vous et accepter aussi les producteurs en conversion. Les agriculteurs Nature&Progrès et Déméter seront aussi les bienvenus. Il est important de partager les mêmes valeurs sur le principe de production. C’est aussi ce que les consommateurs recherchent souvent.

Partager :FacebookTwitter

Instagram

Error validating access token: The session has been invalidated because the user changed their password or Facebook has changed the session for security reasons.