Tous les Circuits courts ne se valent pas !

Tous les Circuits courts ne se valent pas !

Résumé

Et si nous étions acteur du changement nécessaire de notre système agricole de production et de consommation ? Consommons de façon engagée.

Se nourrir, c’est se poser la question du monde dans lequel nous souhaitons vivre. Touts les circuits courts ne le sont pas.

Tout est circuit court !

Nous sommes au début du 21ème siècle et nous bénéficions d’une diversité alimentaire très étendue. A première vue, d’un côté, une offre pléthore proposée par une industrie agroalimentaire. De l’autre, une alimentation en vente directe dite de proximité. 
Il faut dire que tous utilisent la notion de circuit-court et quelques-uns de l’employer à tout-va pour attester d’une légitimité dans le domaine. 
L’industriel se cache derrière la Grande Distribution qui le clame haut et fort : nous sommes circuits courts ! 
Est-ce qu’une alimentation basée sur une production industrielle et une distribution de masse dont l’objectif est de vendre au plus bas coût est légitime pour utiliser le mot de circuit court ? 
L’abus d’une consommation transformée sous prétexte de faciliter la vie du consommateur non seulement l’empoisonne mais lui fait perdre la notion même d’alimentation. 

Le consommateur doit reprendre la main sur sa consommation 

Ainsi, dans le film long métrage de la consommation, nous avons accepté progressivement d’être relégués au rôle de figurants. Une assistance excessive nous guide vers des situations ubuesques où le producteur, celui qui est à l’origine de la matière première est vu comme un simple fournisseur avec qui on négocie les prix vers le bas à outrance. Et de son côté, le consommateur baigne dans un magma de E… ou autres additifs douteux et de promotions qui lui font perdre la logique d’une consommation saine. Conclusion, nous devenons ce que nous mangeons sans avoir de prise sur notre alimentation. C’est pour cela que le consommateur doit se tourner vers la vente directe engagée en circuit court, bien plus proche des agriculteurs.
Consommer, c’est contribuer ! 

Manger est un acte militant 

Pour des raisons de santé évidemment, la sienne et aussi celle de notre bonne vieille terre. Les aliments de votre panier doivent être le ciment fertile d’un avenir qui doit impérativement changer de modèle. Pour cela, il s’agit de se tourner définitivement vers des réseaux de proximité et de promouvoir une agriculture française bio. C’est cela le vrai circuit court vertueux de vente directe. Attention, ouvrez l’oeil, l’enseigne qui affiche « magasin de producteurs » est peut-être une franchise sans agriculteurs. Consommer des légumes produits à côté de chez soi, c’est savoir dans quelles conditions ils sont cultivés. Même si on ne va pas voir son producteur toutes les semaines. Le connaître et savoir qu’on peut aller le voir, est un vrai premier pas engagé. 

L’agriculture bio en local, c’est ce qu’il a de mieux. 

Les bienfaits pour les producteurs 

Pour faire court, le producteur qui opte pour une vente directe en circuits courts a une garantie de compétitivité et un revenu décent, car il devient lui-même acteur du changement.

De surcroit, il se replace au cœur du système agricole, il est plus serein et donc en capacité d’innover et d’être moteur d’un changement. Oui, les innovations agricoles se développent et doivent être au service des producteurs qui les utilisent. Il en est de même pour les innovations digitales qui doivent lui permettre d’alléger le travail administratif.  

Bref, il s’agit de renforcer le lien entre consommateurs et agriculteurs. C’est ce lien, cette union qui font la force de notre futur système agricole. L’agriculture intensive n’a jamais pris ce chemin. 

Ainsi, quand vous sortirez faire vos courses, ne cédez pas à la facilité et posez-vous les bonnes questions. Et comment c’est fabriqué, est-ce que je peux aller voir l’agriculteur facilement, est-ce de saison, est-ce que je peux le faire moi-même etc Le changement s’opère en douceur sans radicalité et si vous voulez pousser le curseur un peu plus loin, engagez-vous en amap pour donner de la visibilité aux producteurs sur la durée. 

Seul mot d’ordre, achetez malin et cuisinez ! C’est ça la réalité de la vente directe et de l’achat de paniers en circuit court.  Votre portefeuille vous dira merci.

Partager :FacebookTwitter

Instagram

Error validating access token: The session has been invalidated because the user changed their password or Facebook has changed the session for security reasons.